- Pas encore membre ?  Enregistrez-vous !

  1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Histoire Variola Chimera.

Discussion dans 'Histoires et Théories' créé par Moon, 23 Janvier 2016.

  1. Moon

    Moon Modératrice Ubisoft Membre du personnel Agent

    Messages:
    332
    J'aime reçus:
    82
    Points:
    570



    Les informations citées dans le texte suivant sont issues de différents documents trouvés sur Internet. Afin de les vérifier, je vous met à disposition ici même toutes les sources. Bonne lecture.

    ___________________________________________________________​


    [​IMG]

    La variole est une maladie infectieuse ayant une origine virale. Elle est connue pour être virulente, très contagieuse et mortelle dans 30% des cas. Beaucoup plus dangereuse qu'Ebola, la variole est aussi connue pour avoir décimée des famille complètes il y a de cela quelques centaines d'années.
    Sans rentrer dans tous les détails, cette maladie fait parti des bêtes noires des maladies virales, celles dont on ne veut plus jamais entendre parler.

    Afin de clarifier un peu plus les choses, voici un petit résumé de son mode de propagation, de sa durée d'incubation ainsi que de ces symptômes.

    Ces informations sont tirés de wikipedia:

    Bien que n'étant mortelle que dans 30% des cas, la Variole à la particularité d’être TRÈS virulente. Ainsi, une personne atteint de la maladie peut contaminer plusieurs centaines d'autres personnes indirectement. Alors quand sur 300 personnes, 90 finissent contaminés, on peut vite arriver à un taux de mortalité catastrophique.

    Heureusement, aujourd'hui tout cela n'est plus qu'un mauvais souvenir car c'est en Octobre 1977, après une campagne de vaccination, que le dernier cas de Variole officiel est enfin découvert et traité. Théoriquement, ça y est, la variole n'est plus que poussière... ou presque.

    Certains d'entre vous le savent peut-être, les scientifiques gardent TOUJOURS une souche de coté afin de l'étudier et de s'en servir pour créer d’éventuel dérivés mais aussi des vaccins. Ces souches sont toujours gardées dans des laboratoires hautement sécurisés, il est donc fortement probable que nous n’ayons plus jamais affaire à la variole. Alors oui, techniquement elle ne contaminera surement plus jamais personne mais elle existe toujours.

    [​IMG]

    Plus d'un an après l'annonce de l'éradication totale de la Variole, Janet Parker, photographe se présente à un Hôpital avec les symptômes de la variole, elle décède le 11 septembre 1978 suite à la maladie.
    Rassurant, non? Heureusement cette fois-ci, c'est la bonne, plus aucun cas de Variole n'est déclaré après Janet Parker. Elle est donc enfin éradiquée.

    Nous sommes dans les années 1990 et l'URSS est connu pour être, d'un point de vu militaire et scientifique, assez prévoyant. Il leur faut une grande armée, forte, avec de bonnes armes.... notamment des armes biologiques. A cette époque, les armes biologiques ont le vent en poupe, elles sont convoitées et toutes les plus grosses puissances mondiales s'y intéresse de près.

    C'est en 1991 que l'on apprend que les soviétique travailleraient sur l'élaboration de plusieurs tonnes de doses de varioles à des fins militaires. Si vous avez suivi vos cours d'histoires, vous saurez aussi que c'est en 1991 que l'URSS tombe... ces armes biologiques avec. La même année tout est détruit.

    Pour élaborer des armes biochimiques, il faut des scientifiques, il ne suffit pas de prendre la maladie, de la mettre dans un flacon et de la jeter à la tete de son voisin, non, il vous faut des scientifiques spécialisés dans ce domaine. L'URSS avait engagé un certain nombre de scientifiques travaillant bien évidemment dans l'ombre. A la chute de l'URSS, ces scientifiques se sont retrouvés "sans emplois" et se sont ainsi dispersés dans divers autres endroits du monde. Certains rejoignent les Etats-Unis, d'autres le Moyen-Orient et alors que certains décident de ne pas poursuivre leurs recherches, d'autres ne sont pas prêts à renoncer à des années de travail.

    [​IMG]
    L'opération Dark Winter est un exercice organisé par le gouvernement américain en juin 2001 afin de tester le "système fédéral" et d'analyser les résultats en cas d'attaque Terroriste biologique sur le territoire Américain.

    Le scénario est ainsi préparé afin de simuler la propagation d'un virus sur le territoire. La variole est utilisée dans cet exercice. Sans grande surprise, c'est un massacre, le système fédéral des Etats-Unis est dans l'incapacité la plus totale de gérer ce genre de crise. Dans le scénario, tout dégénère, le pays bascule.

    Les vidéos ci-dessous ont été préparées pour l'exercice afin de pousser à l'immersion et correspondre au réalisme nécessaire ua bon déroulement de l'exercice.


    "11 Septembre 2001"

    Nous sommes le 11 septembre 2001, deux avions percutent les tours jumelles du World Trade Center à New York. Un attentat meurtrier perpétré par des Terroristes qui hante l'esprit de nombreuses personnes dans le monde. En Novembre, le Président décide de réagir et d'envoyer des troupes en Irak.

    C'est aussi en 2001 que les Etats-unis apprennent qu'un scientifique Russe ayant vraisemblablement travaillé pour le compte du gouvernement Russe dans les années 90 se trouve en Irak, du moins c'est ce qu'ils pensent... Aurait-il travaillé sur la variole? Si oui, c'est un danger, surtout s'il est en Irak.

    Il est d'ailleurs certain que l’Opération Dark Winter a été mise en place dans l'eventualitée que ce scientifique ait collaboré avec un groupe terroriste afin de créer une arme biologique ayant comme souche la variole.

    [​IMG]

    2007, les Président Georges W. Bush signe une nouvelle Directive, la NSPD-51 aussi appelée "Directive 51" sans même passer par le congrès. Cette directive vise à reformer le système de gestion des Etats-Unis en cas de "crise majeure". De manière très simple, la Directive 51 donne le pouvoir au Président d'instaurer la loi martial et récupère par la même les pleins pouvoirs en cas de déclenchement de l'état d'urgence. De par la manière dont celle-ci est passée et de ce qu'elle implique, la Directive 51 est très mal vue par les américains. Bush a d'ailleurs été caricaturé et comparé à Hitler, les citoyens n'hésitant pas à le considérer comme un dictateur.

    Afin de mieux comprendre ce qu'est la Directive 51, voici le lien directe vers le document déclassifié. Ce qui est cité est enfaîte tout à fait classique mais bien évidement ce document déclassifié n'est pas complet, les parties annexes sont toujours classifiés... Qui sait, on y parle peut-être de la Division.

    Voici donc toutes les informations utiles que j'ai pu trouver sur le net, j'ai encore quelques détails à rajouter dans cette histoire, je les mettrai bientôt.


    ___________________________________________________________

    NSPD-51: http://policy.defense.gov/portals/11/Documents/hdasa/references/HSPD-20.pdf
    Variole: http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_4719_variole.htm
    Operation Dark Winter: http://www.upmchealthsecurity.org/our-work/events/2001_dark-winter/Dark Winter Script.pdf



    ___________________________________________________________
     
    Dernière édition: 3 Septembre 2017
    • J'aime J'aime x 2
    • Utile Utile x 2
    • Champion! Champion! x 1
    • Optimiste Optimiste x 1
  2. KHOPS_

    KHOPS_ Liaison JTF Contributeur Agent

    Messages:
    372
    J'aime reçus:
    51
    Points:
    120
    Franchement intéressant :)

    Si c'est toi qui a rédigé tout ça tu as fait du bon boulot :D GG
     
  3. Akame

    Akame Liaison JTF Contributeur Agent

    Messages:
    250
    J'aime reçus:
    25
    Points:
    70
    Post très intéressant Agent Moon :)

    Pour compléter un peu, je me permet d'apporter quelques informations concernant ces événements.

    biochi.jpg

    Après la campagne de vaccinations lancée par les USA, la France a décidée à son tour de réagir, mettant en place à son tour un système à 5 niveaux bien moins efficace que celui déployé par les USA, qui malgré tout comporte encore plusieurs failles.
    • Niveau 1 : Vaccination de 150 personnes, dès maintenant
    • Niveau 2 : En cas de menace avérée, mais en l'absence de cas de variole, une équipe hospitalière de chacune des sept "zones de défense", sera protégée, soit 600 à 900 personnes.
    • Niveau 3 : Au premier cas signalé dans le monde, protection des secours de première ligne, voire des professionnels de santé, soit deux à quatre millions de personnes.
    • Niveau 4 : Au premier cas signalé en France, vaccination de l'ensemble des sujets en contact avec ce cas et aux personnes exposées
    • Niveau 5 : Si de nombreux cas sont signalés en France, vaccination de l'ensemble de la population, si l'épidémie ne peut être contenue
    Cela afin bien entendu de limiter au maximum le coût de ces opérations. Mais aussi car le problème du vaccin contre la variole est qu'il présente des complications sur une échelle de deux cas sur mille. Ce qui est loin d'être négligeable. D'autant plus que ces dernières peuvent s'avérer parfois mortelles ou entraîner de graves lésions neurologiques.

    De plus, il faut savoir que le VIH complique la vaccination puisqu'il diminue les défenses immunitaire du sujet et donc favorise l'apparition de telles complications. Bien entendu c'est également le cas d'autres maladies.

    Par ailleurs on sait que seuls deux laboratoires sont autorisés à garder des souches de ce virus. Un situé aux USA, l'autre en Russie.

    Infected2.jpg

    A noter que cette arme, bien que présentant des avantages nets en terme d'attaque biologique nécessite beaucoup de moyens pour être maîtrisée. Voilà pourquoi la mise en culture et la fabrication du B.anthracis (Agent responsable de l'anthrax) est bien plus utilisée et maniable.

    Par ailleurs, de nombreux scientifiques appuie la théorie selon laquelle le virus de la variole pourrait être une arme de choix. Notamment pour n'en citer qu'un, Jacques Viret, médecin général au service de santé des armées.

    Alors maintenant, on parle souvent de Dark Winter, mais connaissez vous vraiment son origine ?

    Pour la petite histoire, l'opération a débutée durant l'hiver 2002. Au début décembre, une simulation propose que trois nuages d'aérosols soient répandus par de faux jardiniers. Ces derniers infectent chacun un milliers de personnes dans divers centres commerciaux de trois grandes villes américaines. Neuf jours plus tard, l'agence fédérale dédiée à la veille sanitaire (A savoir les Centers for Disease Control and Prevention ou aussi nommé CDC) diagnostique la variole.
    Le secrétaire d'État contacte alors tous les pays à la recherche de vaccins et conclut rapidement que les stocks disponibles ne permettront pas de contenir la maladie.
    Les hôpitaux sont engorgés, les écoles fermées, tandis que la maladie, emportée par des personnes tentant de fuir la pandémie par voie aérienne, se déclare aussi au Mexique, au Canada et au Royaume-Uni.
    A la fin de l'année, on dénombre pas loin de dix mille morts.
    Au début février, selon le pire des scénarios, trois millions de personnes sont infectés. Parmi celles-ci, un million ne survivra pas.

    Le bilan vous semble lourd ? Pour de nombreux scientifique un tel phénomène ne pourrait avoir lieu. Mais pourtant, il a été prouvé scientifiquement qu'un virus peut survivre plusieurs jours dans l'air. Même si certains prétendent le contraire. La vérité est qu'il nous est difficile de justifier un tel phénomène.

    Nous pourrions nous étendre sur le sujet mais je vais vous laisser découvrir le reste des informations dans le lien qui suit. J'espère que cet apport d'information vous plaira.

    http://www.larecherche.fr/savoirs/bioterrorisme/spectre-variole-01-03-2003-71135

    Si jamais vous n'avez pas le courage, je peux vous faire une synthèse. J'attends pour cela votre approbation agent Moon :)
     
    • J'aime J'aime x 1
    • Champion! Champion! x 1
    • Utile Utile x 1

Partager cette page